top of page

L’art du reboutement

« celui qui remet les os bout-à-bout »


 

 

Massage rebouteux :

« Remettre les nerfs - Dénouer les muscles - Déparasiter les ligaments - Faire sauter les tendons »

 

Reboutage articulaire :

« Remettre en place les os & toutes les articulations avec efficacité, précision et sécurité »

 

Reboutement viscéral :

« Débloquer, replacer, décoller, déspasmer, purger les viscères »


 

Cas pour lesquels un rebouteux peut aider...

                                                                       ... en 1 à 8 séances, en fonction des troubles et de leur ancienneté

                                                                       et en complémentarité avec les médecines conventionnelles...

Exemples de troubles traités: maux de dos (lumbago, sciatiques, dorsalgies, torticolis, cervicalgies), douleurs diverses (pieds, genoux, hanches, épaules, coudes, poignets, mains), tendinites, entorses, migraines, céphalées, sinusites, problèmes ORL, troubles digestifs, troubles circulatoires... etc... Les séances permettent aussi de rééquilibrer l'axe vertical du corps, et notamment le bassin.

Le reboutement constitue aussi un merveilleux moyen de prévention et permet de maintenir une condition physique optimale. Des séances sur le crâne rendent plus serein et posé face au stress émotionnel, aux tensions nerveuses, améliorant notablement la qualité de vie (sommeil, humeur, digestion…).

DSC03594.JPG
th.webp

L’art traditionnel du reboutement est un ensemble commun de techniques pratiqué en France, mais aussi en Europe, en Asie, en Amérique et en Afrique. Ces techniques sont issues de l’expérience acquise au travers des siècles, regroupant ainsi les meilleures manipulations ancestrales.

Le rebouteux traite par une action physique grâce au développement extrême de son sens du toucher (c’est un don), à un savoir-faire ancestral transmis et à une parfaite connaissance de l’anatomie et de la physiologie. Après une rupture générationnelle de transmission orale, certains maîtres rebouteux se remettent à enseigner à des apprentis (choisis avec soin), transmettant ainsi ce qui fonctionne, fruits de leurs expériences et de leurs propres maîtres. L’accent est ainsi mis sur l’efficacité réelle plutôt que sur des théories conceptuelles.

Définition du rebouteux

Pour certains ce sont des guérisseurs, pour d'autres, l'ancêtre des ostéopathes. Mais que font réellement les rebouteux ? Comment exercent-ils ? Être rebouteux se transmet-il ou peut-on être formé à cette façon de soulager les douleurs ? Autant de questions que nous avons posé à l'un d'entre eux.

"L'art de la médecine manuelle est ancien et je tiens en haute estime ceux qui l'ont découvert, comme ceux qui génération après génération me succéderont et dont les travaux contribueront au développement de l'art manuel de guérir..." Hippocrate de Cos (435 avant JC), telle est la citation qu'invoque, en préambule, Hérald Loygue, rebouteux en Normandie.

Sa définition, il la puise dans l'étymologie du mot rebouteux : "bouter" est un terme du vieux français qui signifie "pousser, chasser" comme Jeanne d'Arc bouta les Anglais hors de France ! Le rebouteux est aussi appelé aussi parfois, "renoueur", "rhabilleur", "renmancheur" (au Québec), "bone setter" dans les pays anglosaxons.

Notre histoire de France est jalonnée de célèbres rebouteux dénommés souvent "bailleul". Ainsi, chaque roi de France avait leur propre bailleul.

Très présents autrefois dans les campagnes, les rebouteux avaient pour vocation de soulager un certain nombre de maux et douleurs. Aujourd'hui, ils continuent à prendre soin de la santé des personnes qui font appel à leurs services.

En pratique, le rebouteux est une personne qui "reboute", c'est- à dire qui "remet droit ce qui va de travers", que ce soient les os/articulations, muscles, tendons ou les viscères... Par exemple, il dénoue les nœuds musculaires et tendineux et chasse également le "sang noir" (contusions, hématomes). Son champ d'action est bien évidemment et plus particulièrement la traumatologie, les problèmes structurels, mais également certains troubles fonctionnels.

Le rebouteux soulage les douleurs en général et plus particulièrement tout ce qui est de l’ordre des foulures, luxations, entorses, névralgies (sciatique...) mais aussi les chocs physiques. L'objectif du rebouteux est de à réaligner la personne, la remettre "les pieds sur terre", dans son axe pour que son énergie vitale circule harmonieusement en elle à nouveau. "Mais attention, il ne remplace ni le médecin-traitant, ni ne propose d’enlever des traitements. Il accompagne sur le chemin de la santé...", prévient le rebouteux.

Comment le rebouteux soulage les douleurs ?

D'après Hérald Loygue, "il utilise des supports (onguents, cataplasmes de plantes,...), son cœur et ses mains. D'ailleurs, le rebouteux masse beaucoup, il va chercher à dénouer en profondeur, souvent à l’aide de ces fameux onguents de plantes qu'il fabrique lui -même selon des recettes transmises...".

"Découenage, grippage, crochetage, sidération, lissage, manipulation, et autres tournemains"... L'art est vaste et généreux ! D'autant que les méthodes de "rebouterie – reboutement" sont très variées, en fonction des pays et des régions. "Ces méthodes sont issues des médecines dites populaires". Explications : autrefois il y avait peu de médecins, pas assez d'argent pour se soigner, la nécessité/peur de ne pas quitter son village ou son champ...

"Sachez que l'idée générale ou populaire selon laquelle le rebouteux pratique la "réduction de fracture" ou les ajusteme.nts articulaires de façon brutale et douloureuse est fausse, tient à souligner le rebouteux, avant d'ajouter : "Bon nombre de méthodes de rebouteux ont été récupérées sous le terme d'ostéothérapie tissulaire réflexe et utilisées par d’autres professions plus ou moins efficacement. (Méthodes Niromathé, Moneyron, Dorn,...)".

bottom of page
Retrouvez Dunoyer Sandrine sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Naturopathes